Le contact de la main sur la peau est l’un des gestes les plus apaisant qui soit.

« Les recherches du Docteur Kerstin Uvnas Möberg (Suédoise), professeur de physiologie et de pharmacologie fournissent une explication. Elle démontre que le toucher est la voie royale pour secréter l’ocytocine, hormone gouvernant la détente, la récupération, l’assimilation et la croissance. Ces hormones générées par le toucher lors d’un massage sont autant d’éléments physiologiques qui permettent de préserver un équilibre permanent du corps et une sérénité intrinsèque face aux stimulations extérieures et notamment au stress. » (Clémence Linard)